الثلاثاء, أكتوبر 27, 2020
اخبار النجوم

Chronique d’une mort annoncée

journal electronique ala7dath / Mr hassan benabid

993883_813038012139286_1682926254632439825_n

Les politiques de l’école ne sont jamais innocentes ! Si ce n’est vos enfants, qui paiera la facture de la fracture ?
Vous n’êtes sans savoir que l’enseignement au Maroc se dirige à grand pas vers la privatisation. Le stade de la menace est à présent dépassé. Le futur est condamné. La décision est sans appel. En avant, marche exécution, sans discussion !
C’est l’alphabétisation qu’on exécute !
C’est le semblant d’unité d’un peuple que l’on fracture, encore et encore ! C’est la réussite que l’on ampute!
C’est l’espoir que l’on tue!
C’est la liberté que l’on décapite!
Ce n’est ni demain ,ni après demain que changera la répartition des privilèges sociaux ,le fossé s’élargit entre les enfants des riches et les enfants des pauvres !
Ne parlons même plus de fossés, mais osons carrément parler de fosses car c’est la destination fatale et inévitable qui se dessine à grand traits pour vos enfants !
Le discrédit porté sur eux, adultes en devenir ,atteint des conclusions fâcheuses et inquiétantes!
Pas de logique de sentiments ! Surtout pas ! Il s’agit aux fond,de savoir si l’on veut donner satisfaction aux aspirations ségrégatives d’une infinie partie de la population, nantie,celle qui décidé du devenir improbable du reste immense de concitoyens…
Pourtant la paix sociale ne peut voir le jour qu’avec la promotion du plus grand nombre et non pas du plus petit. l’unité nationale s’était alors la conséquence d’une qu’a non de l’école, avec l’évaluation du niveau général. Non pas que l’enseignement privé soit à bannir, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Encore faudrait-il savoir le gérer …on est ,hélas ,loin du compte !
Privatiser quasi exclusivement l’enseignement, c’est mettre le ver dans le fruit ,c’est ouvrir la porte à une ségrégation sévère, car comme au cirque, on ne laisse entrer que ceux qui sont en mesure de ces écoles, plus commerçants qu’enseignant ,sans formation, âpres au gain…
Fi du droit à l’éducation pour tous ou plus précisément à l’instruction pour tous ! Comme pour le reste, la politique de l’école est une politique de l’exclusion le dénouement ne peut être que tragique ! On ne veut pas comprendre la question du sens de l’école… On va tout droit vers la rupture scolaire puisque l’on sera confronté au rejet réciproque de l’école par l’élève (et ses parents, fautes de moyens financiers) et de l’élève par l’institution ,par le choix des décideurs politiques. La dérive est annoncée ,assurée… ! Illettrisme s’érigera en normalité et l’estime de chacun se fragilisera ,l’arbitrage de nature politique s’est imposé pour nous imposer la vue d’un champ de bataille ! Seulement voilà comme il fallait s’en douter ,le peloton d’exécution a pris la précaution d’éloigner ses propres enfants du champ de tir ,en traçant une ligne de démarcation entre les enfants de riches et les enfants de pauvres .Rouge et vert ! Les couleurs du Maroc ! Vert pour les enfants de décideurs . En zone libre ! On passe à l’étranger, bien sûr ! Rouge pour les autres , les pauvres autres ,les autres pauvres en zone occupée ….on ne passe pas !on trépasse ! Ces ânes si doux ils n’auront qu’à sucer la corde jusqu’au bout ! Si j’ai employé le champ lexical de la guerre c’est que de cela qu’il s’agit car encore une fois se seront les pauvres qu’on a assassinera….nmNon les politiques de l’éducation ne sont jamais innocentes, il n’est jamais trop tard… Pour bien faire ! Donnez vous les moyens d’êtres élus! Pour légiférer…

هيئة التحرير
المؤسسة الإعلامية NGH AHDAT SARL AU
error: